Toute personne a le droit de construire et de vivre des relations familiales et amicales, de se développer et de participer à la vie de son entourage immédiat et élargi. De même, chaque être humain devrait aussi avoir le droit d’exercer une activité rémunérée épanouissante et gratifiante. Pour que cela soit possible, il faut une répartition équitable du travail rémunéré et du revenu qui lui est lié. Une semaine de 35 heures permettrait aux hommes et aux femmes d’effectuer plus de travail de care en plus du travail rémunéré.

Je souhaite la semaine de 35 heures, parce qu’elle mène à une répartition plus équitable du travail et des salaires – tout le monde a ainsi plus de temps pour sa famille. Et vous ?

Martine DocourtCoprésidente des Femmes* socialistes suisses